Attentat à Bombay: Le Pakistan montré du doigt...

Publié le par Marianne

Alors que le ministre des affaires étrangère Pakistanais Shah Mehmood Qureishi était en visite en Inde pour accord de paix face au terrorisme, les attentats à Bombay se sont déclenchés... Pure coïncidence? Grand nombre de personnes en doute. Quelques minutes après la poignée de main entre les deux pays, la première explosion s'est fait entendre.

La présence du pakistanais Amir (voir précédent article)et de son collègue sur les lieux du massacre ne fait qu'élever les soupçons.

Les armes et explosifs seraient arrivés d'un navire provenant de Karachi (Pakistan).

Deux français ont été tué lors des attentats. 77 rescapés sont arrivés sains et saufs vendredi matin à Paris. (29 français, 19 italiens, 17 espagnols, 5 allemands, un polonais, un suisse, un kazakh, un grec, un algérien, un néerlandais et un congolais.) 

C'est un Manhoman Singh en colère qui a pris la parole  pour s'adresser au peuple indien:"Si nos voisin ne prennent pas des mesures adéquates" et "qu'ils utilisent leurs territoires pour nous attaquer, je ne le tolérerais pas! De quelconque religion soit-il" "Il aura a payé une lourde dette pour ces actes horribles contre notre peuple."

Qualifié de "bouc émissaire", le Pakistan a tout intérêt à redresser son image car c'est l'oeil international qui est rivé sur lui.

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article