Histoire du cinéma indien

Publié le par Marianne



bom.jpgom-shanti-om-poster4.jpgmother-copie-1.jpg
devdasm.jpgtashan.jpgbarsa.jpg
Le 7èmè art est incontestablement celui de l'Inde: Premier producteur de film au monde, 800 films produits par an (1000 en 2003) l'Inde est devenu, il va sans dire, maître de cet art. Petite anecdote, la première projection des frères Lumières a eu lieu au "Salon indien" à Paris... 
Du Yatra à Bollywood , du Shambharik Khadolika à Kollywood
  en passant par Satyajit Ray, Sanjay Leela Bhansali, Yash Chopra et Guru Dutt, découvrez le cinéma indien, miroir de cette civilisation aux multiples facettes....

cinema.gif




Ancètre du cinéma

La nuit s'impose sur Kanpur, mais aujourd'hui il y a de la magie dans l'air... quelques faibles lueurs font leurs apparition, une à une, semblable à des shabnami (lucioles, j'adore ce mot en hindi!!hihi!!). Ce n'est autre que la lumière des lanternes du farceur qui vient conter ses histoires. Bientôt les ombres s'invitent et  dansent sur les rythmes et les chants des fils du farceur qui s'occuppe d'actionner les marionnettes, elles s'éveillent et s'animent au gré de l'histoire. Les mots fusent, la musique et les chants enivrent, c'est la magie du  "Shambarik Khadolika". 
Mahadev Rao Patwardhan et à l'origine de ce divertissement; "Shambarik Khadolika" signifie "la lampe du farceur à la nuit tombante". Mahadev et ses deux fils Ramchandra Rao et Vinayaka Rao voyagaient de villes en villes à travers l'Inde entière pour diffuser leur petit spectacle fait d'ombre et de lumière, de marionnettes, de chants et de musique. Mahadev s'occupait des marinettes tandis que Vinayaka Rao narrait et chantait. Ramchandra rao procurait la mélodie. Ensemble ils contaient des légendes.

Encore plus ancien, remontant au temps de création des védas (textes sacrés), les dieux demandèrent à Brahma (dieu de la création) d'inventer un divertissement agréable à la vue ainsi qu'aux oreilles. C'est ainsi que Brahma créa"Natya" , le théâtre. Il transmis au sage Bharata ce cinquième Véda, le "Natya Shastra". L'ancêtre du cinéma, qui devint plus tard "Bharat Natyam", danse des dieux du Tamil Nadu.

Indiafilm.png

Le cinématographe, naissance du cinéma

Bombay, le 7 juillet 1896, entrée du cinématographe en Inde. Maurice Sestier, représentant des frères Lumières met en marche la machine, "L'arrivée en gare du train de La Ciotat" fait son apparition entre les murs de l'hôtel de luxe "Watson's Hotel". C'est le coup de coeur... le cinéma est tout de suite amené au public, promu par les journaux dont le "Times of India", qui invite à ne pas rater cette "merveille du siècle".
Les court métrages sont donc projetés pour le grand bonheur du peuple, séduit, au théâtre du centre ville, Novelty.
Il faut tout de même attendre 1913 pour que la première oeuvre indienne soit créer par Dadasaheb (le grand maître) G. Phalke (Dhundiraj Govind Phalke, de son vrai nom) sous le nom de "Rajah Harishchandra".

Indiafilm.png


"Raja Harishchandra", les premiers films

Les premiers films étaient bien sur muet. A part les comédiens, tout le travail était fait par Phalke: cameraman, producteur, scénariste, costumier, éditeur, imprimeur, ainsi que projectioniste. Il est bien entendu que les femmes ne jouaient pas à l'époque. Pour ce qui est du rôle féminin dans "Raja Harishchandra", il a été approprié à un jeune garçon nommé Salunke.
Ce film parle de la vie du roi Harishchandra présent dans le Mahabharata et de sa femme Taramati. Phalke s'inspirait beaucoup du célèbre peintre Raja Ravi Varma; c'est pour cela d'ailleurs que le film commence par un tableau de ce peintre. Phalke a produit 100 fims ainsi que 30 court-métrages. Parmi eux on dénote Lanka Dahan et Birth of Krishna qui parlent tout deux de religion comme cela se faisait beaucoup à l'époque.
Ses films étaient produit sous la bannière "Phalke Film Co"
En ce qui concerne l'Inde du sud, son premier film est "Keechaka Vadham", réalisé par Nataraja Mudaliar en 1919.
 

Indiafilm.png

 

Les années 20

Dhirendranath Ganguly, Calcutta, dévelloppa un nouveau genre, la satire avec son film "England return" sorti en 1921 où il dépeint avec ironie l'hilarité que peut provoqué  les indiens ayant séjourné en Angleterre et ayant adoptés le même comportement (j'ai vu ce genre de specimen, cela vaut le détour...)
Je cite également quelques noms célèbres du cinéma à cette époque, faire le biographie prendrait beaucoup trop de ligne, je le ferai peut-être ultérieurement: Baburao Painter; Vankudre Shantaram qui est le premier cinéaste à introduire une femme en tant qu'actrice "Durga Khote"( Durga Khote a également joué dans "Prathiba" de Painter); Chandulal Shah introduit le film social avec "the typist girl" où il dénonce les problèmes encontrés, conflit entre modernité et tradition à l'époque; il le fait également où il décrit le comportement d'un mari moderne avec sa femme fidèle au tradition dans "Gun Sundari"; Suchet Singh
.

Indiafilm.png


Suite à venir

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vladimir Bukolic 07/01/2009 16:25

Et quelle est sa particularité ? Que nous recommanderais-tu ? Que recommanderais-tu aux novices ?

Marianne 07/01/2009 20:16


Et bien de mon
point de vue, je recommanderais le cinéma indien pour sa particularité à nous faire rêver... D'un commun accord entre le réalisateur et les spectateurs, le film indien est une invitation à
l'imaginaire. Il est un moyen de s'évader du quotidien, se plonger dans un univers coloré et féerique.  Pour s'initier, pourquoi ne pas commençer par "Khabie Khushi khabi Gham" (du nom
français "la  famille indienne") un film magnifique (à noter qu'un film indien dure en moyenne 3 heures...)